Source et pertes de l'Ain

 A Conte, près de Nozeroy, à 700 mètres d’altitude. L’eau surgit des profondeurs, sans remous, sous forme d’exsurgence.

On y accède par un joli sentier boisé, été comme hiver. Mais le spectacle n’est jamais deux fois le même, selon la saison et les chutes de pluie qui conditionnent le débit de la source

D’apparence calme, la source de l’Ain donne cependant naissance à un torrent tumultueux.

Après une dizaine de kilomètres, le cours de la rivière nous emmène aux pertes de l’Ain. C’est à Bourg de Sirod, dans une gorge très étroite et profonde, que s’engouffre la rivière.

Quand les eaux sont très fortes, elles remplissent l’espace de la gorge et surgissent en un bouillonnement sourd.

Un sentier récemment aménagé et sécurisé permet aux amateurs de randonnée d’accéder au plus près des lieux, d’autant plus impressionnants lorsque le débit de l’eau est fort

Vallée du Cusancin

Le Cusancin a creusé sa vallée sur quelques kilomètres dans les calcaires du lias à l'est de Baume-les-Dames.

La source noire ou la Cuse est située sur le côté droit de la reculée . C'est la véritable source du Cusancin. Il s'agit d'une petite grotte dont le porche a environ 4 m de largeur pour autant de hauteur.

Entre les deux sources, une avancée rocheuse porte à son sommet bien dégagé une petite chapelle.

La source bleue ou de l'Anse est située sur le côté Gauche  de la reculée. C'est une source vauclusienne qui surgit dans une vasque ovale d'environ 18 m dans sa plus grande largeur. Sa profondeur est de 9 m.